05 62 58 78 58

Galeart 1er site pour le matériel de poterie et raku en France

Textes promotionnels défilants

Textes promotionnels défilants 2

Profitez des soldes d’hiver du 11 janvier au 7 février 2023

Toute l’équipe Galeart vous souhaite une bonne année

L’Argile, l’essence même de la céramique

L’argile est présente partout sur terre, c’est le granit qui s’est désagrégé, transformé en Feldspath. En Poterie, nous utilisons l’argile, la terre, depuis des millénaires, pour conserver, pour cacher, pour manger, pour décorer, pour bâtir. Elle est très utile et naturelle. Il existe trois types d’argiles : la faïence, le grès et bien d’autres que nous allons vous présenter. 

Trier par prix
-

Les différents types d’argile :

En céramique, nous retrouvons plusieurs types d’argiles :  

  • La Faïence 
  • Le grès 
  • La porcelaine (terre non naturelle, mélange de Kaolin (50%, quartz (25%) et de feldspath (25%) 

Chaque terre à ses propriétés et ses températures de cuisson. 

La Faïence

La faïence a la propriété d’être une terre poreuse, idéale pour le non-culinaire, la décoration, la sculpture, les pots de fleurs, la conservation. C’est une terre qui se cuit en basse température (entre 950 et 1150° maximum), il faut toujours se référencer aux indications de chaque terre pour ne pas dépasser les températures maximums et donc éviter des accidents de cuisson. En effet si l’on surchauffe la Faïence fond complètement et cela peut endommager votre four et votre matériel d’enfournement. 

Le grès

Le grès est une terre idéale pour le culinaire, mais convient parfaitement à toutes les autres utilisations. C’est une terre qui se cuit à haute température et qui à la propriété (à haute température toujours) de se fermer complètement. Elle n’est alors plus poreuse et devient imputrescible. 

La porcelaine 

La porcelaine, quant à elle se cuit également à haute température, elle est idéale pour des poteries légères et délicates et devient comme le grès imputrescible mais également très solide à haute température. 

Déclinaisons des terres pour poterie et céramique

Pour ces trois types de terre que nous avons cités ci-dessus, nous retrouvons différentes déclinaisons :  

  • Des terre pyritées :  qui une fois cuite sont mouchetées et permettent des effets intéressants avec les émaux 
  • Des terres papiers : nous ajoutons de la cellulose afin de la rendre légère et qu’elle ne sèche trop vite 
  • Des couleurs de terres différentes, blanches, noires, rousse, rouge, beige, etc… 
  • Des grès qui se cuisent à basse température 
  • Des terres plus ou moins chamottées, avec de la chamotte fine (0 à 0,2mm) jusqu’à très grosse (3mm) 
  • Des terres réfractaires, c’est-à-dire qui résistent au feu. 

 
 Comme tous les éléments de la céramique, nous vous conseillons toujours de faire des tests, en effet chaque terre à ses propriétés chimiques et les effets des émaux ou oxydes ou colorants seront différents à chaque terre.  

Votre panier est vide